« L'homme du bus | Accueil | Sur les traces de Camille Claudel »

15/05/2011

Commentaires

j'écoute également les œuvres piano de Satie quand je travaille pour émoustiller comme il se doit mon sens de l'ironie. j'apprécie beaucoup la façon dont tu relies Satie à la musique underground ce qu'il aurait sûrement apprécié, j'en suis sûre. relier le passé au présent, c'est, je crois, le plus bel hommage que l'on puisse faire à ce qui nous parait si loin et qui reste pourtant si proche. merci pour ce beau texte.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Devenir Fan